Une Odeur de Gingembre d' Oswald Wynd

Publié le 20 Mars 2007

     Oswald Wynd, romancier anglais, né au Japon en 1913, décédé en1998.
Année de parution du roman:1977. 

    Mary Mackenzie raconte son histoire dans son journal intime qu'elle rédige à partir de 1903 quand elle quitte son Ecosse natale pour aller se marier en Chine avec un homme qu'elle ne connait pas. Elle est très jeune et va vite déchanter.    

    Dans son journal, elle décrit avec beaucoup de précision et de détails la vie qu'elle mène en Orient, tout ce qu' elle voit, ce qu' elle entend, toutes ses souffrances et toutes ses joies. Elle consigne dans son cahier les grands événements historiques de la Chine et du Japon, la position des femmes par rapport aux hommes. . .
    Une des choses qu'elle apprendra entre autres, c'est que dans un pays qui n'est pas le nôtre, malgré tous les efforts que l'on peut faire pour s'intégrer, on reste toujours un étranger.

    Extraits:

        Là aussi, j' ai été folle. Pourquoi faut-il que nous prenions des décisions aussi graves pour notre vie entière quand nous sommes trop jeunes pour savoir ce que nous faisons ? Les grandes fautes vous pèsent sur la nuque et on doit les supporter pour toujours.

          Il vaut mieux parfois laisser libre cours à ses sentiments, plutôt que d'essayer de les contrôler.

    Elle croyait autrefois que le monde, à travers Bob, allait tout lui offrir sur un plateau, mais a fini par se rendre compte que c'était une perte de temps que de s' encombrer la vie avec des espoirs de ce genre, et que la seule chose sensée est de faire avec ce que l'on a à sa portée, en regardant autour de soi combien plus mal lotis sont les autres.

    Je serai toujours une étrangère au Japon. . ., j' ai tenté de plier mon caractère obstiné pour le rendre conforme au mode de vie japonnais, et je me prenais presque pour un sujet adoptif du Fils du Ciel, au risque de mortifier dans cette tentative tout ce qui faisait ma nature. Pure folie que tout cela !

 

Rédigé par Alicia

Publié dans #littérature écossaise

Commenter cet article

Valentine :0056: 24/03/2007 21:09

J'aime bien ton blog, parce qu'il est aisément lisible ; et tu présentes ce roman de manière agréable et attractive... En effet, il a l'air sympa !