Hans et Sophie Scholl, lettres et carnets.

Publié le 19 Juin 2011

     Hans Scholl, né en 1918, mort en 1943, sa soeur Sophie, née en 1921, décédée en 1943, étaient tous deux étudiants et résistants au nazisme. Piliers de la Rose blanche, ( nom donné à leur groupe de résistants allemands), ils ont écrit, publié et distribué des tracts dénonçant le régime et les crimes de Hitler.

     Hans était étudiant en médecine et travaillait dans des camps militaires dans lesquels force lui était de reconnaître la barbarie nasie. Beaucoup de ses lettres sont adressées à sa famille et à une amie. Il y relate sa vie de médecin militaire, mais aussi le simple quotidien, il fait part de ses difficultés, de ses états d'âme, il formule des souhaits, décrit la nature de laquelle il est proche et il parle en langage codé de la guerre et de Hitler.

     Toutes ses lettres sont simples et sont écrites dans le souci de rassurer sa famille et de garder ce lien précieux avec les siens dont il a impérativement besoin. 

     Les lettres de Sophie sont à peu près les mêmes, elle y parle de son travail de jardinière d'enfants, des contraintes que le gouvernement allemand lui impose enfin de tout ce qu'elle vit au quotidien.

 

    Extraits.

 De Hans à ses parents:

   Mes chers parents,

    Voici deux jours que nous avons repris un hôpital militaire avec quatre cent blessés. Nos prédécesseurs étaient des prussiens. Ils nous ont remis des patients en piteux état.Nous avons quelques infirmiers français pour nous aider, mais c'est nous qui faisons le gros du travail, dont une moyenne de vingt opérations par jour. Ce matin, deux amputations des deux jambes.

    Je suis allé plusieurs fois à Paris. Le matin, je joue au tennis de 6 à 7. C'est mon seul moment de liberté.

Mon chien ne saurait être plus mignon. Tous les enfants l'adorent.

    Très affectueusement,

Votre Hans.

Sophie-et-HansSholl.jpg

   

Rédigé par Alicia

Publié dans #Littérature allemande

Commenter cet article

Dominique 19/06/2011 16:40



Deux jeunes gens qui ont porté haut le mot de résistance



Alicia 19/06/2011 20:53



Deux jeunes gens au destin tragique et au courage exemplaire.