Demian de Hermann Hesse.

Publié le 14 Novembre 2010

     Prix Nobel de littérature pour son livre: "Le jeu des perles de verre" 

Demian a été publié après la guerre sous le pseudonyme d'Emile Sinclair.

    Hermann Hesse y relate sa jeunesse, particulièrement cette période de la vie où l'individu se cherche. L'auteur s'est inspiré de Carl Gustav Jung, fondateur de la psychologie analytique, l'étude des rêves etc. On retrouve tous ces éléments dans le roman.

    

Emile Sinclair est un jeune garçon choyé, vivant dans une famille unie, professant une très haute moralité. Chez eux, on lit la Bible et on en suit les bons conseils. C'est la vie dans la lumière, on y est bien.

     Mais un jour, une mauvaise rencontre lui fait voir la vie dans les ténèbres et cela le fait terriblement souffrir car il se met à commettre des actes allant contre sa moralité.  Puis un autre jour il rencontre Demian, un camarade de classe, plus âgé que lui, plus mûr, avec dans le regard quelque chose de particulier que tout d'abord, Sainclair ne parvient pas à définir et qui l'intrigue.

     A partir de cet instant, les deux garçons se lient d'amitié et Demian devenant le guide de Sainclair, l'initie à des raisonnements hors du commun qui l'obligent à mettre en doute tout ce à quoi il a cru jusqu'alors:         

    Pourquoi le milieu dans lequel il vit, serait-il meilleur que celui en dehors de chez lui? Pourquoi seraient-ce ses parents qui seraient dans le vrai? Tout individu pour se construire lui-même doit quitter la maison paternelle, et pour parvenir à un plein épanouissement de sa personnalité, a besoin de se trouver. Cette recherche ne peut se faire qu'en prenant le chemin vers soi-même.

    Le jeune Sainclair réalise que la vie qu'il mène chez lui ne le satisfait plus et c'est sans trop de mélancolie qu'il quitte le cocon familial. Toutefois, pendant longtemps il éprouve un tourment intérieur dû à l'ambivalence de ses sentiments.

    Extrait:

     "Il s'agissait toujours de savoir si, avec le temps, je deviendrais un bon fils et un citoyen utile, ou si ma nature me contraindrait à prendre d'autres chemins. Ma dernière tentative de vivre heureux, à l'ombre et dans l'esprit du foyer paternel, avait duré longtemps; par moments elle avait semblé couronnée de succès et, finalement, elle avait complètement échoué."

 

Hesse.jpg

Rédigé par Alicia

Publié dans #Littérature allemande

Commenter cet article

Dominique 22/11/2010 09:07



As tu aimé ce roman ? j'ai lu pas mal de romans et essais d'Hermann Hesse et j'aime beaucoup dans la plupart des cas



Alicia 24/11/2010 18:24



Je ne peux pas dire que j'ai bien aimé ce roman, qui contient des idées assez particulières avec lesquelles mes convictions ne concordent pas. Pour le moment, je
suis sceptique, mais je relirai sans doute cette oeuvre pour me faire une idée plus précise.


Je ne peux porter un jugement objectif sur l'auteur puisque c'est le premier livre que je lis de lui. Mais j'ai le projet d'approfondir mes connaissances sur cet
écrivain certainement talentueux.


Merci beaucoup de ton passage, Dominique et à très bientôt!