Concerto à la mémoire d'un ange d'Eric-Emmanuel Schmitt.

Publié le 24 Septembre 2010

     Recueil de quatre nouvelles toutes captivantes sur le thème de la rédemption, paru en 2010, qui a reçu Le Prix Goncourt de la Nouvelle.

 L'Empoisonneuse. Le Retour. Concerto à la mémoire d'un ange. Un amour à l'Elysée

 

 "Le Retour"

     Greg est marin. C'est un travailleur sérieux qui accomplit très scrupuleusement son ouvrage. Ce n'est pas un intellectuel. Sans être idiot, il a l'esprit quelque peu grossier, peu de choses l'intérressent en dehors de son dur labeur. Or, un jour, appelé par le capitaine du bateau, ce dernier lui apprend le décès de sa fille.   

Surpris, ne réalisant pas sur l'instant ce qui lui arrive, il se pose néanmoins cette question: laquelle? car il a quatre filles. Impossible d'en savoir davantage, le télégramme ne donne aucune précision.

    A partir de cet instant, cet homme simple, qui jusqu'alors ne s'est jamais interrogé, rentre en lui-même, plonge dans une reflexion profonde. Il songe à ses filles, se demandant avec angoisse laquelle est partie, se rendant compte subitement, dans ces circonstances dramatiques, qu'il fait des différences monstrueuses entr'elles, qu'il a ses préférences. Il se rend compte aussi qu'il ne les connait pas. Quel père est-il donc? Il songe à sa femme et se dit qu'elle doit souffrir terriblement de cette perte atroce. Quel époux est-il donc?

     Extrait.  En observant son reflet, il s'analysait. Depuis toujours il vivait en mer pour échapper à la terre. En mer pour échapper à sa première famille, celle de son père ivrogne et de sa mère effacée. En mer pour échapper à sa seconde famille, celle qu'il avait fondée.

    Pourquoi n'avait-il pas dégotté le temps de fréquenter ses filles? Il menait une vie fruste, il n'était qu'une sorte de bête de somme, un boeuf qui labourait la mer.

    Ce que j'en pense: Une bonne analyse, un suspens qui tient le lecteur en haleine; j'ai beaucoup aimé.

 

Rédigé par Alicia

Publié dans #Littérature française

Commenter cet article

Marianne 28/09/2010 22:28



Un auteur pour qui j'ai de la sympathie. Je n'ai pas lu ce recueil mais aimerais bien le découvrir dans le genre de la nouvelle.



Alicia 10/10/2010 16:24



Cela te plaira, Marianne.