Métamorphoses d' un mariage de Sàndor Màrai

Publié le 20 Juillet 2007

L'épouse, son mari et la domestique racontent chacun leur histoire à un ami.

C'est une belle oeuvre dans laquelle l'auteur décrit avec beaucoup de profondeur les sentiments de ses personnages. J'ai beaucoup aimé.

          Illonka
Illonka est mariée avec Peter, mais elle n'est pas heureuse. Bien qu'elle vive très confortablement avec lui, elle se rend compte qu'il a des secrets, une vie de laquelle elle est exclue, alors qu' elle l'aime profondément. Elle ne comprend pas ce qui se passe, elle sait juste qu'elle n'est pas aimée.Décidant de réagir, elle cherche à percer le mystère, et ce qu' elle découvre lui fait comprendre qu'elle ne peut rien faire.

Extraits
    J'ai compris que mon mari (que j'avais cru entièrement à moi) ne m'appartenait pas, que j'avais épousé un étranger, un étranger qui avait une part secrète.
   
J' ai dû encore admettre ceci : mon mari ne pouvait être mon confident que jusqu'à un certain point et, dans certains domaines, il restait un étranger aussi mystérieux. . .

    Peter

 Peter est un être compliqué. Issu de la très haute bourgeoisie, insatisfait, il cherche un sens à sa vie. Tout en affirmant souffrir d'une certaine solitude, il aime être seul ce qui explique en partie, qu'il méprise l'amour d' Illonka à qui il reproche sa vanité (alors qu'il est lui même vaniteux), ainsi que sa naissance dans un milieu inférieur au sien,(petite bourgeoisie). C'est sa fierté de bourgeois qui lui fait refuser la tendresse de son épouse. " Par vanité, j' ai eu peur de céder à ce chantage noble et complexe (accepter l'amour qui vous est donné.)
      Mais la raison principale qui l'éloigne de sa femme, c'est qu'il en aime une autre. Et cette autre n'est jamais que la domestique qui travaille chez ses parents, une paysanne sans éducation mais dont il tombe amoureux. Il  s'aperçoit qu' il émane de cette femme quelque chose qu'il ne connait pas, qu'il n'avait jamais vu dans sa famille (qui vivait d'une manière très stricte), et dans laquelle il s'ennuyait. Et cela le séduit. Croyant pouvoir se libérer de cette lassitude, de cette mélancolie qui le tiennent, il s'accroche à cette femme, croyant trouver dans cette nouvelle relation ce qu'il cherche depuis longtemps.

       "Deux êtres humains ayant vraiment quelque chose en commun ne peuvent vivre ensemble avec un secret dans leur coeur."

          Judit
Elle n'aime pas Peter mais accepte tout de même de l'épouser. Opportuniste, elle n'a aucun scrupule pour profiter de la situation. Elle raconte à sa façon  la vie des grands bourgeois de l'entre-deux- guerres.


Montagne-de-Hongrie-copie-1.jpg

ug_fck

Rédigé par Alicia

Publié dans #Littérature hongroise

Commenter cet article

Alicia 24/07/2007 14:28

L' auteur ayant le souci du détail, décrit avec beaucoup de minutie les états d' âme de ses personnages, ce qui nous permet de les suivre dans leur évolution, de les comprendre ou non. C' est passionnant.Merci encore, Jonathan, pour ton sympatique passage sur mon blog.  A bientôt!

jonathan 22/07/2007 13:07

Ce livre me semble très beau, en tout cas tu le racontes très bien. C'est vraiment un plaisir de découvrir de nouveaux auteurs avec toi. Encore merci.
Jonathan

Alicia 09/05/2008 17:57


L'auteur, ayant le souci du détail, décrit avec beaucoup de minutie les états d'âme de ses personnages, ce qui nous permet de les suivre dans leur évolution, de les
comprendre ou non. C'est passionnant!

Merci encore Jonathan pour ton passage encourageant sur mon blog.
Bien à toi