Le curé de Tours d'Honoré de Balzac

Publié le 1 Juin 2009

    Le curé de Tours est un homme d'une soixantaine d'années, replet, bon enfant, bon vivant, ne faisant de mal à personne, poursuivant son petit bonhomme de chemin tranquillement, et sans rien demander à personne, mais toutefois naïf pour son malheur.
    Au début de l'histoire on le voit content de lui-même et de la vie qu'il mène. Pourtant quand il rentre chez lui, il remarque tout de suite qu'on a manqué de lui rendre certains services qu'il est en droit d'attendre, et il pressent quelque chose de mauvais. Il habite un très beau logement qu'il a convoité pendant des années, qui est propriété d'une demoiselle Gamard, égoïste et sans scrupules. Cette dernière, sans raisons valables, se met à haïr cet homme bon et à le persécuter, cherchant par tous les moyens à le faire partir. La naïveté de l'abbé Birotteau lui défend de croire à la méchanceté de la vieille fille et il n'est pas non plus en mesure de comprendre la haine dont il est l'objet, c'est ce qui le perdra.

Extrait:
    Il y eut cette différence entre feu l'abbé Chapeloud et le vicaire, que l'un était un égoïste adroit et spirituel, et l'autre un franc et maladroit égoïste.


Rédigé par Alicia

Publié dans #Classiques français

Commenter cet article

dourvac'h 01/07/2009 22:24

J'aime le style de Balzac : il traversera encore les siècles par cette empathie éprouvée pour des personnages si discrets qu'ils semblent émaner des murailles de Tours ou de celles de Saumur... l'abbé Birotteau, Eugénie Grandet et son terrible père... Balzac était un humaniste, à la fois éroce et tendre... plutôt un génie de la tendre ironie... et le porte-vies des gens ordinaires de son temps... Georges Simenon (le liégeois voyageur) fut vraiment son digne successeur...

Alicia 02/07/2009 17:26


Si j'aime Balzac, c'est justement à cause de son empathie et de savoir mettre le doigt sur la personnalité profonde des gens. On en apprend toujours beaucoup avec lui.
C'est passionnant!


Nanne 06/06/2009 18:06

J'ai ce roman classique de Balzac dans ma PAL, Alicia. C'est un auteur que je souhaite relire depuis longtemps déjà. Je crois que je commencerai par ce roman ou bien par "Ferragus". Mais j'aime particulièrement la façon dont Balzac traite de l'âme humaine et des sentiments de chacun.

Alicia 08/06/2009 10:29


Tout à fait d'accord avec toi, Nanne.