Mon père d' Eliette Abécassis

Publié le 27 Février 2009

   Un amour qui étouffe, qui empèche l'être de se contruire dans le but de bâtir sa propre vie.
      
   La vie d'Héléna qui n'a plus de mère, tourne autour de son père, dont on peut dire qu'il est un père possessif.
  C'est à un tel point qu'elle ne peut prendre aucune décision sans en référer à son père. Le jour où elle décide de le quitter tout de même, elle reste emplie de cet être fragile.et à la mort de celui-ci, elle se trouve complètement désemparée, ayant perdu tous ses repères.
    Un jour, Héléna trouve dans la poche d'une veste, ayant appartenu à son père, la photo d'un petit garçon qu'elle ne connait pas, et elle reçoit la visite d'un certain Paul M qui lui affirme être le fils de Georges B, son père. Ne comprenant ni l'un ni l'autre ce qui se passe, tous deux font des recherches qui les amènent à découvrir un passé des plus troublants de Georges B, et plus cruel encore, apprendre que celui qui est tendrement aimé, n'est pas celui qu'on croit.

Extraits
    "Rien n'est jamais acquis dans l'amour, tout peut s'écrouler en un jour, une soirée, une phrase. On passe son temps à bâtir, et l'amour est un château de cartes qui s'effondre d'un geste, d'un souffle, ou d'un mot malheureux."
    "La dernière fois que nous nous vîmes, mon ami me dit: " Tu ne pourras donc jamais construire de famille? Tu restes attachée à ton père, c'est pourquoi tu n'auras pas d'enfant."



Voir le résumé de Sybilline

Rédigé par Alicia

Publié dans #Littérature française

Commenter cet article

Retsig 03/06/2009 03:10

Auteure fantastique !

Alicia 03/06/2009 15:45


D'accord avec toi!


sybilline 09/03/2009 16:16

C'est un livre terrifiant de vérité en ce qu'il montre combien l'amour possessif d'un père est destructeur et  s'apparie finalement à de la haine.

Alicia 13/03/2009 15:46


Tout à fait d'accord avec toi Sybilline. Il y a aussi l'amour possessif d'un mère qui est tout aussi destructeur. De telle situations sont tragiques car elle divisent des familles.