Encore un peu de temps, de Jean-Denis Bredin

Publié le 11 Octobre 2008

Jean-Denis Bredin est avocat et écrivain, membre de l'Académie française.

    Le professeur Hélian est âgé et sur le point de quitter définitivement l'université où il enseigne depuis tant d'années.
C'est un homme seul qui s'est consacré à son travail. On dit de lui que c'est un exellent professeur et les étudiants se bousculent à ses cours. Néanmoins, Charles Hélian est peu sûr de lui, il vit dans une éternelle crainte: celle de décevoir, de ne pas être à la hauteur, alors il soigne les détails et il imagine ce qu'il ferait s'il était...
    Ce personnage m'a plu par sa grande fragilité et sa sensibilité exacerbée. Il marche comme un ombre, se promenant la nuit, faisant de simples objets des amis qui ne lui feront jamais de mal... Il pense à sa mère qu'il a perdue dans des circonstances terribles, une douleur jamais guérie.

    Extraits.
    "Seul avec soi il n'avait pas de gros problèmes, parfois un peu d'ennui, de la tristesse au petit matin, une tristesse à laquelle il était habitué. Les difficultés ne lui venaient jamais que des autres.. Intéresser, séduire...

    "Sa lampe est semblable, une amie discrète, jamais un mot, jamais un reproche. Elle travaille avec Charles, depuis toujours lui semble-t-il, elle n'a pas d'âge. Ils se sépareront un jour sans un soupir. Elle veille, elle l'aide, elle le cajole, elle pose sur le papier des ombres afin qu'il rêve.
    Charles n'est pas seul du tout. Seul il ne l'est qu'avec les autres
."

Rédigé par Alicia

Publié dans #Littérature française

Commenter cet article