Journal d'une femme de chambre d'Octave Mirbeau (1848-1917)

Publié le 25 Juin 2008

         Célestine est femme de chambre, un métier qui l'oblige à entrer dans l'intimité des gens chez lesquels elle travaille. Elle raconte dans son journal, avec beaucoup de clairvoyance et un humour quelque peu cynique, la vie de ces personnes, qui, aux yeux du monde veulent paraître bien, mais qui, chez elles, dévoilent sans pudeur leur vraie nature. Et c'est laid, très laid!  Elle souligne le fait que partout les gens sont pareils, quelque soit le milieu auquel ils appartiennent. Elle se trouve confrontée aux mauvais caractères, à la hauteur, au mépris, au dédain, à des humiliations constantes, et à la saleté, beaucoup de saleté (morale surtout), dans laquelle, du reste, elle plonge sans trop de scrupules, étant elle-même semblable aux autres.
      Célestine relate aussi avec beaucoup de sensibilité la vie misérable et douloureuse  de certaines de ses compagnes.
     Profondément humaine, véridique et honnête avec elle -même, Célestine avoue des sentiments qui oscillent entre la bonté, la compassion, la tristesse, l'amertume, la colère et la vilénie.

Extraits


     "Tout ce qu'un intérieur respecté, tout ce qu'une famille honnête peuvent cacher de saletés, de vices honteux,de crimes bas, sous les apparences de la vertu..."

     "La solitude, ce n'est pas de vivre seule, c'est de vivre chez les autres, chez des gens qui ne s'intéressent pas à vous, pour qui vous comptez moins qu'un chien gavé de pâtée, ou qu'une fleur, soignée comme un enfant de riche..."

"Des gens passaient, affairés, indifférents, qui ne faisaient point attention à ma détresse..
."

 

Rédigé par Alicia

Publié dans #Littérature française

Commenter cet article

Nanne 02/07/2008 22:09

J'ai adoré ce classique de notre littérature et je l'ai trouvé terriblement moderne pour son époque. Et quand on sait qu'il était considéré comme un ouvrage quasi pornographique, on a du mal à l'imaginer dans cette catégorie de nos jours. Je ne saurais trop te conseiller de voir le film de Bunuel avec Jeanne Moreau. Magnifique.

Alicia 04/07/2008 18:37


Merci Nanne, je prends note.


sybilline 28/06/2008 15:51

Ce roman m'a enchanté tant il est véridique dans l'exposé des travers humains, sans conditions de classe, et tant l'humour compose  magistralement avec la gravité des situations

Alicia 02/07/2008 11:14


Tout à fait d'accord avec toi, Sybilline,