Printemps de Sigrid Undset

Publié le 19 Février 2008

  undefined


     Sigrid Undset est née en 1882 au Danemark et décédée en 1949 en Norvège, elle a reçu le Prix nobel de littérature en 1928 pour sa trilogie,"Kristin Lavrandsdatter".
    J'ai beaucoup aimé son écriture qui est très riche, tant dans l'analyse serrée qu'elle fait des sentiments humains, que dans les descriptions magnifiques de la Norvège.

 

    Torkild Christiansen n' a pas eu la vie facile. Son enfance a été malheureuse et solitaire dans un foyer fragile. Toutefois, sa solitude n'est pas complète, puisqu'il y a Rose, une jeune fille qu'il connait depuis l'enfance, dont il est profondément amoureux, et à laquelle de temps en temps, il avoue sa passion.. Mais celle-ci, ne connaissant pas son propre coeur, ne répond pas à son espérance. Elle attend celui qui la fera vibrer et Torkild n'est pas celui-là. Poutant les jeunes gens se plaisent dans la compagnie l' un de l'autre, se rencontrent régulièrement, parlent ensemble. Rien ne laisse donc penser que cette relation puisse être fausse, et pourtant. . .  Finalement  Rose accepte d'épouser Torkild, mais force est de reconnaitre à ce dernier que sa femme ne l'aime pas. Elle l'aime bien, certes, mais ne s'engage pas. Torkild, qui est un être profond, ne peut accepter cet amour non partagé, car ce qu' il désire par dessus tout, parce qu'il aime Rose, c'est son amour absolu, sans réserve, qu'elle lui donne son coeur, qu'elle soit toute à lui.

    Ce qui est touchant dans ce couple, malgré leurs difficultés relationnelles, c'est leur loyauté mutuelle. Ils se couvrent mutuellement et ne se trahissent pas. Il est évident qu un lien solide les unit malgré tout.

Extraits.
     Cependant, elle avait découvert l'amour, qui transforme tout, l'amour qui crée, l'amour qui renouvelle.
    Je savais que je t'aimais dès avant de te quitter. Mais je n'osais pas te le dire. Peut-être, au fond, ne le savais-je pas vraiment
.

Rédigé par Alicia

Publié dans #Littérature norvégienne

Commenter cet article

Anis 15/01/2012 10:13


J'ai bien aimé aussi ce roman malgré son côté désuet et mles valeurs très traditionnelles en ce qui concerne les femmes. Mais bon, c'était l'époque et Sigrid Undset n'était pas ce qu'on appelle
une féministe.

Alicia 16/01/2012 18:08



Je suis ravie qu'il t'ait plu, car c'est vraiment une belle oeuvre.


Merci beaucoup pour ton commentaire, Anis et à très bientôt!



arlette 15/05/2008 22:36

J'ai effectivement aimé cette loyauté de l'un envers l'autre et ce couple méritait un nouveau départ.

Alicia 16/05/2008 20:26


Tout à fait d'accord avec vous, Arlette.