Un grand sommeil noir

Publié le 30 Juillet 2007

    Un grand sommeil noir
       Tombe sur ma vie :
    Dormez, tout espoir,
       Dormez, toute envie!

    Je ne vois plus rien,
       Je perds la mémoire
    Du mal et du bien. . .
       ô la triste histoire!

    Je suis un berceau
       Qu'une main balance
    Au creux d'un caveau. . .
       Silence, silence!

    Le ciel est, par-dessus le toit,
       Si bleu, si calme!
    Un arbre, par-dessus le toit,
       Berce sa palme.


    La cloche dans le ciel qu'on voit
       Doucement tinte.
    Un oiseau sur l'arbre qu'on voit
       Chante sa plainte.

    Mon Dieu, mon Dieu, la vie est là,
       Simple et tranquille.
    Cette paisible rumeur là
       Vient de la ville.

    -Qu' as-tu fait, ô toi que voilà
       Pleurant sans cesse,
    Dis, qu'as-tu fais, toi que voilà,
       De ta jeunesse ?

                                                         Paul Verlaine

                                              


      
 

Rédigé par Alicia

Publié dans #Poèmes

Commenter cet article