Le Crachoir du Solitaire

Publié le 17 Août 2020

"Il n'y a pas de plus grand rafraîchissement pour l'esprit que la lecture des classiques anciens ; dès qu'on ouvre au hasard l'un d'entre eux, ne fût-ce que pour une demi-heure, on se sent aussitôt délassé, soulagé, épuré, élevé et fortifié ; il semble que l'on vient de se désaltérer à la source pure d'un rocher. Cet effet est-il dû à la perfection des langues anciennes, ou à la grandeur des esprits dont le temps n'a ni entamé ni affaibli les œuvres ? Peut-être aux deux raisons ensemble. Mais je sais une chose : si l'on doit cesser un jour d'apprendre les langues anciennes, comme on nous en menace, nous aurons une littérature nouvelle consistant en un gribouillage d'une barbarie, d'une platitude et d'une indignité sans pareilles jusque-là."

Arthur Schopenhauser"Parerga et Paralipomena"

Calanque d'En-Vau

 

Rédigé par Alicia

Publié dans #Citations

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

GirlyMamie 30/08/2020 11:14

C'est fou... C'est exactement ce que l'on pourrait dire aujourd'hui de nos "classiques" à nous, XVIIIe/XIXe, par rapport à la littérature contemporaine d'aujourd'hui !