Les deux amis de Yvan Tourgueniev.

Publié le 18 Février 2017

Un jeune homme de vingt-six ans, Boris Andréitch Viasarine quitte sa confortable carrière de fonctionnaire pour s'occuper de ses domaines. Mais à mesure que le temps passe, ce jeune homme, peu habitué à la vie campagnarde, et n'y trouvant que peu de goût, commence à ressentir de l'ennui. Il sort peu et vit retiré dans ses terres ce qui l'isole d'autant plus.

Un jour pourtant, le hasard lui fait rencontrer un de ses plus proches voisins, Pierre Vasilitch avec lequel il sympathise malgré leurs différences notoires. En effet Boris est intelligent, curieux, cultivé, tandis que Pierre manque de finesse, n'approfondit rien et ne se pose pas de questions. Toutefois un seul point les réunit, c'est leur droiture d'esprit.

Par la force des choses, les conversations manquent d'élévation jusqu'au jour où Pierre s'avise de proposer à Boris une épouse car il ne comprend pas, qu'en possession de ses belles qualités son ami reste seul.

Après donc plusieurs visites chez quelques jeunes femmes, Boris jette son dévolu sur Viéra Barçoukova, une jeune fille accomplie, certes, mais modeste, simple et réservée. Hélas, avec le temps, Boris est obligé de se rendre compte que les avertissements de Pierre, qui lui  faisait remarquer que cette jeune femme n'était pas son égale, sont justifiés. Les lacunes intellectuelles de sa femme posent un vrai problème au couple. Non, non, s'écria-t-il avec le poète, on n'attelle pas au même limon le cheval fougueux et la biche craintive.

J'ai trouvé belle l'amitié de ces deux hommes. Pierre qui reconnait sa faiblesse intellectuelle, face à Boris, lui reste fidèle malgré tout. Il discute avec lui, sans lui cacher ce qu'il pense, le laisse libre de ses choix; un personnage touchant.

Rédigé par Alicia

Publié dans #Littérature russe

Repost 0
Commenter cet article