Un soupçon légitime de Stéfan Zweig

Publié le 1 Octobre 2016

    "Pour ma part, j'en suis tout à fait certaine, le meurtrier c'est lui". Betsy en est tout à fait convaincue, car cela fait plusieurs jours qu'elle voit le chien roder autour de la maison d'une manière inquiétante. Toutefois elle n'a pas de preuves... 

    L'histoire se passe dans la province anglaise. Pour sortir sa jeune voisine de sa mélancolie, une dame âgée lui offre un jeune bouledogue. Mais le mari de la jeune femme qui est un homme des plus exubérants, portant l’enthousiasme pour toutes choses à l’extrême, s'empare du chien, en fait quasiment son jouet et tombe en adoration devant lui. Il y va comme conséquences que l'animal adopte des habitudes autoritaires et dominatrices qui obligent son maître à se plier à sa volonté. Mais un jour la situation change. La jeune femme obtient enfin ce qu'elle désirait depuis si longtemps et l'attention de son mari se reporte entièrement sur elle. Il se met alors à négliger Ponto et le chien commence à se poser des questions: qu'a t-il fait pour mériter un tel mépris? Que se passe-t-il? Dans un premier temps il cherche et ne trouve rien. Un jour pourtant il voit son maître avec un paquet dans les bras et il comprend tout à coup que l'ennemi est là. Alors, désespéré, il commet l'irréparable.

    Extrait:

Allongé paresseusement, et sans le moindre signe de bienvenue, il attendait son maître, qui se jetait sur lui, en s'exclamant:"Bonsoir Ponto", avant même d'avoir embrassé sa femme.

    Stéfan Zweig raconte par le biais de la vieille dame et par petites touches  le comportement de l'homme, celui du chien, le déroulement dramatique de cette histoire. Il nous tient en haleine jusqu'au bout en nous faisant passer, comme à son habitude, par toutes sortes de sentiments allant du positif au négatif. C'est passionnant.

Rédigé par Alicia

Publié dans #Littérature autrichienne

Commenter cet article