Tolstoï La quête de la vérité de Alain Refalo.

Publié le 17 Octobre 2016

Je me suis régalée avec ce livre parce que j'ai aimé les idées de ce grand écrivain.

Tolstoï a vécu sous le tsar Nicolas premier dans son domaine de Iasnaia Poliana entouré de l'affection des siens. Le peuple lui, était très pauvre, n'avait aucun droit et ne recevait aucune instruction.

Très tôt Tolstoï se rend compte des inégalités sociales et elles le révoltent. C'est un être tourmenté, éprouvant un malaise profond au dedans de lui. Il se met alors à réfléchir et à méditer sur le sens de la vie en lisant toutes sortes d'ouvrages, y compris la bible. Et c'est en lisant cette dernière qu'il découvre ce qu'il cherche, pour lui, la bible contient la vérité. Convaincu alors de la véracité de son message, il oriente sa vie autour du christianisme. Dès lors s'appuyant sur les textes bibliques, il s'insurge contre le pouvoir militaire:"tu ne tueras point", les abus de l'Etat, ceux de l'Eglise qu'il fustige sans ménagement et dont il souligne les contradictions avec l’évangile, et la peine de mort. Il fonde aussi une école pour les enfants pauvres de son domaine.

Tolstoï rédige nombre d'ouvrages d'opposition à la violence. Pour expliquer sa rupture avec l'église il écrit: Confessions, un Abrégé de l'Evangile,(ouvrages censurés) et En quoi consiste ma foi? Il écrit aussi des "récits populaires", Contes et Nouvelles, tous imprégnés de la doctrine évangélique, expression de sa pensée. Tolstoï, fidèle à ses convictions opte pour une vie simple car pour lui, elle est la vie authentique.

Toutefois sa femme ne le suit pas dans ces idées. En effet, elle reste attachée au milieu aristocratique et surtout elle ne comprend pas le tournant pris par son mari à propos de la religion, étant elle-même une fervente fidèle de l'Eglise orthodoxe. Tolstoï ne parviendra jamais à la convaincre et le fossé qui les sépare ira toujours s'élargissant.

Gandhi, touché par "Le royaume des cieux est en vous" s'est inspiré des écrits de Tolstoï pour mettre en oeuvre la résistance non-violente dans ses propres combats. Je me rendais de plus en plus compte des possibilités infinies de l'amour universel.

Enfin à la fin de sa vie, Tolstoï tombe gravement malade. Obéissant jusqu'au bout à ses convictions profondes, il quitte sa maison( trop luxueuse à son goût) et sa famille et s'en va mourir à la gare d'Astapovo, une gare complètement inconnue. Sur son lit de mort il dira: Je vous conseille seulement de vous rappeler qu'il y a au monde beaucoup d'êtres humains en dehors de Léon Tolstoï. Vous n'avez d'yeux que pour Léon..

Pour Tolstoï, la guerre et la plupart des maux dont souffre l'humanité proviennent de ce "sentiment artificiel et déraisonnable", qu'est le patriotisme, car celui-ci engendre l'hostilité et la haine envers les autres peuples.

Pour donner un sens raisonnable à notre existence, il faut exiger des autres le moins possible et leur donner le plus possible. (Lettre à Romain Rolland.)

Romain Rolland, biographe de Tolstoi et de Gandhi, écrira à propos de ces pages qu'elles resteront dans l'avenir comme le "testament spirituel de Tolstoi."

Alain Refalo est membre du Mouvement pour une Alternative non-violente. Il a réédité aux éditions du Passager Clandestin le maître-livre de Tolstoï sur la non-violence: Le Royaume des cieux est en vous.

Rédigé par Alicia

Publié dans #Littérature française

Commenter cet article

Muriel 26/10/2016 00:53

Interessante biographie, qui ne transparait pas vraiment dans la Guerre et la Paix, ni dans Anna Karenine!

Alicia. 26/10/2016 14:25

En effet Muriel, c'est la raison pour laquelle j'ai été surprise. La doctrine évangélique transparaît plutôt dans ses nouvelles, qui me semble t-il, sont apparemment méconnues. C'est bien dommage parce qu'elles valent vraiment qu'on les lise.